Zeh-Goldi 3 x 4

zeh goldi 1 

Produit par la ZEH-CAMERA-WERKE à Dresde dans les  années 1930, le GOLDI 3 x 4 fait partie de la cohorte des petits foldings pour film 127 que la majorité des fabricants de l’époque se devait de proposer aux amateurs voulant un appareil simple, compact, mais capable de délivrer 16 vues d’un format supérieur au 24 x 36.

Comme la plupart d’entre eux, il était vendu sous le nom de son fabricant ou celui d’autres entreprises, ce qui en ferait a priori un appareil très commun. Mais comme souvent, le diable se cache dans les détails.

Contrairement à ses congénères, le GOLDI bénéficie d’une mise en batterie à doubles ciseaux, superbement chromés, garantissant un parallélisme parfait entre la platine porte-objectif et le plan du film. Un raffinement plutôt inattendu dans sa catégorie.

Afin d’accroître ses possibilités de vente, son fabricant l’a livré  dans une multitude de combinaisons objectif/obturateur, allant de la plus simple (Vario/f4.5/5 cm) à la plus sophistiquée (Compur /Elmar f3.5/5 cm), comme nous l’apprend le Guide McKeown 2005/2006. Une stratégie qui a connu un succès mitigé, les acheteurs potentiels préférant souvent les combinaisons les plus performantes. Ils ont ainsi boudé la version présentée, la plus basique, dotée d’un obturateur Vario B, T, 1/25 à 1/100ème s. et d’un objectif Zecanar-Anastigmat F 4.5 50 mm fourni par E. Ludwig, à Weixdorf, près de Dresde. La ZEH-CAMERA-WERKE n’a pu en produire que 50 exemplaires en 1939 avant d’abandonner sa fabrication, les priorités ayant alors changées.   

Une erreur de stratégie qui fait de ce modeste appareil l’un des modèles les plus rares de la ZEH CAMERA-WERKE, bien plus que son ZECA-FLEX, un 6 x 6 bi-objectifs pliant, très prisé des collectionneurs pour sa construction atypique. Une chance pour eux : son fabricant en a produit un bon millier, en 1936 et 1937.

Jean-Pierre Vergine