Le Viscawide-16

viscawide 16 

Si les  panoramiques sont surtout conçus pour les films 120, 220 et 136, les adeptes du 16 mm n’ont pas été oubliés.

La société japonaise TAIYOKO Co. Ltd. a pensé à eux en leur proposant son VISCAWIDE-16 ST-D.  Construit sur le principe des optiques pivotantes autour de la fenêtre de vues avec un angle de 120°, il donne 10 vues 10 x 49 mm.  2 vitesses d’obturation seulement sont disponibles, 1/60ème et 1/300ème de s., symbolisées par les lettres S et H sur leur sélecteur, et son viseur est du type pliant. Mais doté d’un diaphragme fermant jusqu’à f/16, son objectif Lausar 1 :3,5 F = 2,5 cm  permet au photographe d’affiner ses réglages, la mise au point étant fixe, sur l’infini. Un tableau placé sur le dos donne d’ailleurs des valeurs d’exposition selon les sujets et la luminosité pour une sensibilité de 100 ASA.

Son fonctionnement est des plus simples. Le large bouton vert et chromé à droite permet d’avancer le film, la clé situé au milieu arme l’obturateur en faisant pivoter l’objectif dans sa position de départ et le sélecteur des vitesses se trouve à gauche. Un levier situé sur le côté droit sert à déclencher l’obturateur.

Commercialisé en 1961, sa production aurait pu atteindre 10.000 exemplaires en se fondant sur les numéros de série relevés ici ou là. Une performance plutôt honorable pour un appareil de niche qui nécessitait l’emploi de cassettes spéciales pour conditionner la longueur voulue de film 16 mm.

J-P. Vergine