Le Kolibri de Zeiss Ikon

kolibri 

En 1929, Zeiss Ikon a mis sur le marché  un appareil au nom évocateur, le  Kolibri, destiné à séduire un public féminin aisé. Donnant 16 vues 3x4 cm sur film 127 il dispose d’une monture téléscopique pour son objectif avec mise au point par hélicoïdale, d’un obturateur Compur ou Telma pour les versions d’entrée de gamme et d’un viseur pliant. Pour le mettre en service, il suffit de tirer l’objectif vers l’avant et il est prêt à l’emploi.

Son équipement optique a évolué au fil des ans, un Tessar  1 :3.5 f= 5cm en 1929 et 1930, puis des Novar 1 :4.5 f= 5 cm et 1 :3.5 f= 5cm, sans oublier des petites séries bénéficiant d’un Biotar 1 :2 f=4,5 cm et, plus rare encore, d’un Schneider Xenar 1 :2.9 f= 5 cm.

Malgré un succès assez honorable compte-tenu du public visé, pouvant débourser de 85 à 115 Reichsmarks selon les versions, soit à peine moins qu’un Super-Ikonta A télémétrique 4,5x6 cm,  Zeiss Ikon l’a retiré du marché en 1937 avec près de 42.000 exemplaires produits.

J-P. Vergine