Gilles Rochon

Tirages de calotypes sur papier albuminé et papier salé.

 

Gilles Rochon, photographe professionnel et nouvel adhérent du Club Niépce Lumière, a beaucoup travaillé sur les les tirages de calotypes.Il nous a récemment présenté plusieurs de ses réalisations dont deux exécutées pour le compte de la Bibliothèque Nationale de France.

Le calotype est un négatif sur papier.
On obtient un positif par contact sur un papier à noircissement direct, c’est à dire sans révélateur.

Le tirage du calotype de Le Secq présenté ici est réalisé sur un papier albuminé 80g 100% coton.
La préparation du papier se fait en deux temps. Le premier consiste à le faire flotter sur un bain d’albumine dans lequel on ajoute un chlorure de sodium mélangé à un anti-septique.
Après séchage, le papier est sensibilisé dans un bain de nitrate d’argent puis séché à l’abri de la lumière.
La photographie positive est obtenue par contact dans un châssis presse exposé à la lumière du jour.
Le contrôle de l’exposition est obtenu en relevant un pan du châssis.
L’image obtenue est ensuite débarrassée de l’excès de sels d’argent dans un bain d’hyposulfite de sodium puis, après lavage, dans un bain de chlorure d’or qui la stabilise.

Le tirage du calotype de Baldus est lui réalisé sur papier salé 120g 100% coton.
Le procédé est le même que celui décrit ci-dessus albumine en moins.
Notez que dans le procédé salé, l’image est dans les fibres du papier. Elle reste en surface dans le procédé albuminé ce qui lui confère une plus grande finesse.
Procédé français, le papier albuminé est resté dominant de 1850 à 1895.

Les photos de Cyril au sténopé 

Lors de la dernière brocante de Lyon, les 21 & 22 mars derniers, Cyril Kawenski nous a rendu visite sur le stand du Club et il nous a proposé de réaliser trois photos avec les appareils Origami 135 et Cabu dont il disposait. Nous vous laissons découvrir les adhérents présents sur le stand lors des prises de vue et nous vous invitons à visiter le site de Cyril pour admirer ses merveilleux clichés.
https://www.flickr.com/photos/ckwww/

Georges Durand

Construction d'appareils photo numériques uniques

Numérisation de boîtiers argentiques

Pour découvrir les magnifiques réalisations de Georges, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://georgesdurand.wix.com/camera

Collection et Photographie

Enfant, je collectionnais les timbres, les autocollants et les petits cochons.
La photo c'est mon langage à défaut d'avoir une bonne plume ou un beau coup de crayon, j'ai décidé d'en faire mon métier à l'adolescence. Des études photos à Paris, j'ai ensuite travaillé en laboratoire photographique.
Mon premier tour à la foire de Bièvres dans les années 1980, j'en suis revenue avec ma première chambre en acajou, le premier appareil acheté pour la beauté de l'objet.